fbpx
...

Les 8 et 9 mars 2019, l’Envol des Pionniers fêtera les 100 ans du premier vol postal entre la France et le Maroc, de Toulouse à Casablanca.

Au cours de ces deux jours, L’Envol des Pionniers met en place un dispositif d’animations inédites.

Ce vol permit notamment à Pierre Georges Latecoère de prouver la rapidité du transport aérien, validant ainsi la commercialisation de cette nouvelle ligne de transport.

Un vol commémoratif inédit

Pour célébrer ce bel anniversaire et en suivant les mêmes étapes, un équipage avec à son bord le « Chef d’escale » de L’Envol des Pionniers, Fabrice Cruz, s’envolera sur un avion du Rallye Aérien Toulouse St Louis du Sénégal, baptisé pour cet anniversaire “Ville de Saint-Laurent de la Salanque”, ancienne hydrobase pour les appareils Latécoère, pour reproduire le même vol qu’il y a 100 ans.
Les visiteurs présents à L’Envol des Pionniers pourront suivre le vol tout au long des deux jours. Les 8 et 9 mars, grâce à des liaisons vidéos, ils pourront poser des questions et partager les sensations des membres de l’équipage.

Le samedi 9 mars à 15h, c’est une conférence à plusieurs voix, animée par Gérard Hardy, Président de l’Amicale Envol des Pionniers avec de nombreux invités qui évoquera le contexte historique de ce vol, la prouesse technique, les conséquences sur les avancées du transport aérien.

Conférence interprétée en langue des signes française.

Réservez votre place gratuitement à : acces@semeccel.com.

Vers 16h30, une liaison aura lieu avec l’équipage, tout juste arrivé à Casablanca. Comme en 1919, il remettra un exemplaire d’un journal daté de la veille et un bouquet de violettes aux personnes qui l’accueilleront sur le sol marocain.

©Fondation Latecoère

1850 km en 12h : une prouesse pour l’époque !

A travers cet événement l’Envol des Pionniers plongera les visiteurs dans un contexte historique, au plus près des prouesses techniques de l’époque. En effet, en 1919, il fallait compter en moyenne 8 à 10 jours pour relier le Maroc depuis les côtes françaises, soit autant de temps pour recevoir ou envoyer un courrier… Grâce à ce premier vol, Pierre Georges Latecoère et Henri Lemaître en tant que pilote parviennent à relier Toulouse à Casablanca en un peu moins de 12 heures de vol effectif et plus de 1850 kilomètres parcourus.

Pour l’anecdote, afin de prouver la rapidité du transport aérien, Pierre Georges Latécoère emporte à bord le journal Le Temps daté du vendredi 07 mars 1919, veille du départ, qu’il remet au Maroc au Général Lyautey, chargé de l’accueillir. Il offre également un bouquet de violette, emblème de Toulouse, à la femme du Général, resté aussi frais qu’au départ !

Cet événement préfigure l’ouverture des lignes de liaison régulière France-Maroc qui commenceront dès la fin de l’année 1919. Une petite révolution dans le monde du transport.